Cernay-la-Ville

Bách khoa toàn thư mở Wikipedia
Bước tới điều hướng Bước tới tìm kiếm

Tọa độ: 48°40′27″B 1°58′32″Đ / 48,6741666667°B 1,97555555556°Đ / 48.6741666667; 1.97555555556


Compo AS 2021.jpg
Cernay-la-Ville trên bản đồ Pháp
Cernay-la-Ville
Cernay-la-Ville
Vị trí trong vùng Île-de-France
Cernay-la-Ville trên bản đồ Île-de-France (region)
Cernay-la-Ville
Cernay-la-Ville
Hành chính
Quốc gia Quốc kỳ Pháp Pháp
Vùng Île-de-France
Tỉnh Yvelines
Quận Rambouillet
Tổng Canton de Rambouillet
Liên xã CA Rambouillet Territoires
Xã (thị) trưởng Claire Cheret
Thống kê
Độ cao 111–199 m (364–653 ft)
Nhân khẩu1 Bản mẫu:Population de France/dernière pop  
INSEE/Mã bưu chính 78128/ 78720
1 Dân số không tính hai lần: cư dân của nhiều xã (ví dụ, các sinh viên và quân nhân) chỉ tính một lần.

Cernay-la-Ville est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Géographie[sửa | sửa mã nguồn]

Localisation[sửa | sửa mã nguồn]

Situé sur la D 906 entre Rambouillet et Chevreuse, le village est inclus dans le parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse (PNRHV) sur la limite nord-est de la forêt domaniale de Rambouillet et du plateau de la Beauce. Il se trouve situé en bordure du bassin parisien (Bản mẫu:Unité) en jointure des forêts domaniales de Rambouillet (Bản mẫu:Unité) et Versailles/St Germain (Bản mẫu:Unité);

Le centre du bourg est organisé autour de l'intersection entre la D 906 menant à Rambouillet allant vers Chartres et du D 24 menant à Limours. Cernay-la-Ville est en situation privilégiée au centre du PNRHV[1] à proximité de lieux touristiques historiques (Vaux de Cernay, châteaux de Dampierre, Versailles, Breteuil…) ainsi que des grands bassins d'emploi contemporains des Yvelines (St Quentin en Yvelines, plateau de Saclay ou Vélizy)

Lieux-dits, écarts et quartiers[sửa | sửa mã nguồn]

La commune comprend deux hameaux : St Robert (sur la D 906 en allant vers Rambouillet) et l'Abbaye des Vaux de Cernay (partagé avec Auffargis), dans la vallée, qui est en fait un prolongement de la Vallée de Chevreuse. La route D24 vers l'Ouest permet de rejoindre un vaste étang dit "de l'Abbaye" mais aussi "de Cernay". Cette grande pièce d'eau a été créée au Bản mẫu:S- par les moines du moment (à la pelle) à partir d'un marécage.

Communes limitrophes[sửa | sửa mã nguồn]

Vers le Nord Senlisse par D149 ou D91. Vers l'Est Choisel par D906. Vers le Sud Est Bullion par D149. Vers le Sud La Celle les Bordes par D72. Vers l'Ouest vers Auffargis par D24

Hydrographie[sửa | sửa mã nguồn]

Le village est situé un peu avant le confluent du ruisseau de Prédecelle (ou Rouillon) et Ru des Vaux, affluents de l'Yvette qui traverse la commune sur Bản mẫu:Unité[2] et se jette dans l'Etang de Cernay/Abbaye (travail initial des moines suivi des curages réguliers contemporains). Ce ruisseau, qui s'écoule d'ouest en est sur une dizaine de kilomètres, reçoit les émissaires des étangs de Hollande et de l' étang du Perray , pour se jeter dans l' Yvette à Dampierre-en-Yvelines .

Géologie et relief[sửa | sửa mã nguồn]

En face du plateau (extrémité Nord-Ouest de la Beauce) où se situe le village, se dressent d'imposantes collines forestières qui débouchent sur un autre grand plateau. Leur importance et leur caractère escarpé nuancent avec le paysage relativement plat du reste de l'Ile-de-France. Le lieu est prisé depuis le Bản mẫu:S- pour la randonnée par les touristes, peintres ou photographes. On désigne souvent la plus haute sous le nom de Pic du Carrier[3], car elle mène à une ancienne carrière la carrière des Maréchaux située sur la commune de Senlisse. Elle fut exploitée jusqu'en 1930 pour l'extraction de blocs de grès pour et le taillage de pavés expédiés par train vers les chantiers parisiens (gare des Essarts) . On y extrayait aussi la pierre meulière qui a été utilisée pour la construction de maisons individuelles. La carrière a longtemps été le premier employeur de la région, plus de Bản mẫu:Nombre travaillaient sur ce site. Sous le grès et la meulière le sous sol est constitué de sables, argile plastique et craie en profondeur L'altitude est modeste, mais la pente est particulièrement abrupte. On peut aussi emprunter le Col de la Vallée (appellation cernaysienne locale), un sentier qui serpente sur le flanc occidental de cette vaste colline.

Voies de communication et transports[sửa | sửa mã nguồn]

Le village se trouve un peu à l'écart des réseaux ferroviaires, qui le contournent soit par le nord-ouest (ligne de Versailles à Chartres avec une gare SNCF à Rambouillet), soit par le sud-ouest (ligne de Palaiseau avec une gare RER B à St Rémy les Chevreuse. La commune est desservie quotidiennement par les lignes de bus de la société de transport SAVAC.

Occupation des sols simplifiée[sửa | sửa mã nguồn]

Le territoire de la commune se compose d'environ Bản mẫu:Unité d'espaces agricoles, forestiers et naturels, Bản mẫu:Unité d'espaces ouverts artificialisés et Bản mẫu:Unité d'espaces construits artificialisés[4] avec les extensions pavillonnaires typiques à partir des années 1970. Ces extensions horizontales sont maintenant contraintes par le nouveau Plan Local d'Urbanisation PLU[4] pour protéger les surfaces agricoles et le Parc Naturel Régional. Le Plan Local d'Urbanisation de de la commune (PLU) est public

Climat[sửa | sửa mã nguồn]

Comme le reste de l'Ile-de-France, la commune connaît un climat semi-continental, typique du bassin parisien, avec une influence océanique dégradée. Les hivers sont relativement froids en bout du plateau de la Beauce, balayé par les vents d'Ouest, avec des températures négatives sur quelques jours de l'hiver. Le record de froid est de Bản mẫu:Tmp, le 17 janvier 1985 mais en général légèrement positives entre fin novembre et début avril. Il y a eu cependant des hivers exceptionnels avec Bản mẫu:Unité de neige et convers de Bản mẫu:Unité (1978, 1997 et 2006) .

Les étés sont chauds avec certaines années des périodes de sécheresses (1976 et étés après 2000) suite à l'absence de vent pendant quelques jours ou vagues de chaleur sur l'Europe. Certains étés sont cependant frais et pluvieux, lors des rares années à forte influence océanique. Le record de chaleur est d'environ Bản mẫu:Tmp (Bản mẫu:Tmp exactement)[5].

Toponymie[sửa | sửa mã nguồn]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sarnetum en 768[6] · [3] , Sarnaium au Bản mẫu:S-, Serneium en 1218, Sarnium, Sarnaia, Sarnaiacum, Sarnei, Sarnee, Sernay, Sairnay[3], Cernay en 1793[7]. L'étymologie est possiblement similaire aux autres Bản mẫu:Page h' de France, comme Cernay-lès-Reims (Marne, Sarnacum en 1103) ou Cernay dans le Haut-Rhin [6] · [8].

Histoire[sửa | sửa mã nguồn]

MairieCernayAlain.jpg

Il est probable que l'on y ait exploité ou travaillé le fer, dès l'époque de La Tène, comme l'indique le nom celtique des localités relevés dans les références ci-dessous[6]. Des "feux" et familles agricoles s'installèrent progressivement jusqu'au Bản mẫu:Xe siècle à la faveur de la mixité des forêts denses (chasse) et d'un sol fertile (limons). Les gens défrichent progressivement entreprenant l'élevage autour de pauvres chaumières. Mais la véritable histoire de Cernay-la-Ville commence au début du Moyen Âge. Le 17 septembre 1138 des moines de l'Abbaye de Savigny viennent s'établir dans l'étroit vallon marécageux de Bric-Essart que leur avait donné Simon III de Nauphle-le-Château et Eve sa femme. Ils y fondent l'Abbaye des Vaux-de-Cernay et entreprirent un éprouvant travail d'assèchement ou d'irrigation autour du ruisseau des Vaux. En 1147 un nouvel essor est issu du rattachement de l'ordre de Savigny à Citeaux qui vint donner aux Vau(l)x de Cernay le rang prestigieux d'Abbaye cistercienne dans la filiation de Clairvaux. Les Vaux de Cernay vont alors devenir un centre de culture très important au Bản mẫu:XIIe et Bản mẫu:XIIIe siècle en étant protégé par une communauté de nobles locaux attachés aux monarchies, féodalités avec en arrière plan le soutien de la papauté (croisades). En mars 1215 des religieuses cisterciennes fondèrent l'abbaye de Porrois soumise aux Vaux de Cernay qui devait devenir célèbre sous le nom de Port-Royal. C'est en 1235 que les moines placeront à leur tête Thibaut de Marly qui deviendra saint Thibaut qui fera rayonner un courant intellectuel et relationnel remarquable jusqu'au Bản mẫu:XIVe siècle entre les diocèses de Paris et de Chartres. C'est à cette époque que le saint abbé rencontra Louis IX Saint Louis pour, dit on, l'entretenir de la stérilité de sa femme, la reine Marguerite de Provence. Elle eu par la suite 11 enfants et décéda à 37 ans. Sur la tombe de Thibaut de Marly vinrent s'agenouiller Philippe le Hardi, Philippe le Bel, Charles VI. L'abbaye reçu de nombreuses visites prestigieuses au cours des siècles suivants que ce soient rois, reines, le dauphin de Louis XIV avec sa cour après la chasse, présidents et grands noms de la république française (le poète Philippe Desportes, Victor Hugo... etc.).

Mais dès le Bản mẫu:XIVe siècle l'abbaye périclitera progressivement et les bâtiments ne seront plus entretenus car le pays est ravagé par les guerres et fléaux de toute sorte. Elle connaitra une embellie à la fin du Bản mẫu:XVIIe et au XVIII siècle avec des aides notables (dalle funéraire de Jean de furet et Catherine de sainte Marie sa femme datant de 1641 inventoriée aux Archives Départementales des Yvelines[9]) pour passer, brièvement, aux mains de Jean-Casimir roi de Pologne en 1668 qui la visita. Les temps révolutionnaires n'épargneront pas la communauté qui fut dissoute en 1791 avec vente précipitée des mobiliers et des biens sur réquisition des bâtiments par le Tribunal de Dourdan. Les moulins et les fermes furent éparpillés entre des particuliers après que les reliques de saint Thibault soient brûlées; on retrouva bien plus tard son crâne conservé aujourd'hui dans un mur de l'église du village. Après que les ruines de l'abbaye soient passées entre les mains de différents propriétaires (dont certains utilisèrent les pierres comme matériau de carrière) l'ensemble fut acheté en 1873 par la baronne Charlotte de Rothschild. La famille fortunée s'efforça de reconstituer l'esprit des lieux avec des travaux importants pour consolider ou réhabiliter les vestiges dans une évocation architecturale de style anglican. Au commencement de la seconde guerre mondiale celle ci confie la garde des Vaux de Cernay au constructeur d'avions Amiot qui sauva ainsi les bâtiments du pillage et de la ruine. (les statues du château de Versailles trouvèrent refuge dans les bois de l'abbaye). En 1988 l'ensemble fut racheté par le groupe Savry "Les Hôtels Particuliers" ce qui a permit d'ouvrir le site au public en faisant connaître l'histoire de ce lieu intimement lié à l'histoire de France.

Dès 1879, une carrière de grès fut ouverte (la carrière des Maréchaux sur la limite de Senlisse) afin d'approvisionner les chantiers de la voirie de Paris en pavés. Les maisons forestières des carriers sont encore présentes, mais abandonnées. La carrière n'est plus exploitée depuis 1930 à la suite de la concurrence du grès suédois, mais est ouverte au public. La population du village atteignit 800 personnes en 1900 par cette source d'emplois.

Dans la deuxième moitié du XIX, l'École de peinture dite "des paysagistes" désigne sur Cernay-la-Ville le rassemblement de peintres paysagistes inspirés par les Vaux de Cernay et ses alentours (ressemblance du site avec Fontainebleau qui donna l'École de Barbizon). Léon Germain Pelouse en fut le chef de file (monument près de l'Étang de Cernay)qui vivait à Cernay de 1870 à 1884. Il était également président des Salons de Paris. Ses œuvres sont exposé dans de nombreux musées du monde entier, comme à Oslo, Chicago, New York, Montréal et Sidney, etc. En 1897, ses amis et élèves feront élever un monument à sa mémoire dans les Vaux de Cernay.

Plusieurs centaines de peintres français et étrangers sont venus dans la région au cours de la seconde moitié du Bản mẫu:XIXe siècle..

Trente-trois cernaysiens périrent lors de la Première Guerre mondiale, soit environ 4,7% de la population du village.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le 27 juin 1944, le résistant Pierre Henri Brunet, Bản mẫu:Nombre (Né le 22/11/1926 à Paris Bản mẫu:14e) (Forces françaises de l'intérieur) périt sur la route de l'Abbaye, lors d'un combat contre les forces allemandes. Le village fut libéré le 24 août 1944, lors de l'avancée des forces de Philippe Leclerc de Hauteclocque, en route vers Paris.


Politique et administration[sửa | sửa mã nguồn]

Rattachements administratifs et électoraux[sửa | sửa mã nguồn]

Rattachements administratifs

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964[10], la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département des Yvelines et à son arrondissement de Rambouillet après un transfert administratif effectif au Bản mẫu:Date-.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Chevreuse[7]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de Rambouillet Bản mẫu:Article détaillé Pour l'élection des députés, elle fait partie de la deuxième circonscription des Yvelines. Bản mẫu:Article détaillé

Intercommunalité[sửa | sửa mã nguồn]

Cernay-la-Ville est membre depuis 2012 de la communauté d'agglomération dénommée Rambouillet Territoires (qui portait jusqu'en 2015 le nom de communauté d'agglomération Plaines et Forêts d'Yveline ou CAPFY), un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre auquel la commune a transféré un certain nombre de ses compétences, dans les conditions déterminées par le code général des collectivités territoriales.

Liste des maires[sửa | sửa mã nguồn]

Liste des maires successifs
Giai đoạn Tên Đảng Tư cách
Tất cả các dữ liệu trước đây không rõ.
1945 1960 Yves Guéguen SE
1960 1965 Henri Ronquant SE
1965 1971 Robert Thibault SE
1971 1977 Maurice Corin SE
1977 1983 Alain Sarzotti SE Vice-président de l'association des anciens Maires des Yvelines [11]
1983 1995 Jean Dionisi SE
1995 2001 Michel Trempu SE
2001 mai 2020 René Mémain[12] · [13] DVD[14] Vice-président de Rambouillet Territoires (2014[15]→ 2020)

Bản mẫu:Élu actuel

Jumelages[sửa | sửa mã nguồn]

Population et société[sửa | sửa mã nguồn]

Démographie[sửa | sửa mã nguồn]

Bản mẫu:Population de France/section

Les histogrammes sur la population de Cernay-la-Ville sont communiqués[16]par INSEE sur les données les plus actuelles (2021) . La baisse de population est essentiellement due aux départ des adolescents et étudiants à partir des années 2000. Le PLU anticipe une densification du bâti.

Enseignement[sửa | sửa mã nguồn]

  • École maternelle ;
  • École élémentaire.

L'école est affiliée à l'USEP (Union sportive à l'école primaire) et permet aux élèves de participer à des rencontres inter-écoles (Bullion, Dampierre, La Celle-les-Bordes, Les Essarts-le-Roi, Auffargis et Le Perray-en-Yvelines).

Sports[sửa | sửa mã nguồn]

  • Association Sportive de Cernay-la-ville (ASC) (football, tennis, VTT, musculation, pétanque).

Activités festives[sửa | sửa mã nguồn]

La Fête nationale est célébrée dans le square du village et donne lieu à un défilé dans toute la commune, en général dans la nuit du 13 au 14 juillet. Elle est précédée par la fête du village (début juillet) et par la fête de l'école (fin juin).

Le 6 décembre est célébrée la Saint-Nicolas. Le saint rend visite aux enfants devant la bibliothèque municipale, s'ensuit alors une procession jusqu'à la salle des fêtes ou se tient le marché de Noël.

Les nombreuses autres activités sont actualisées sur le site de la commune[17]

Économie[sửa | sửa mã nguồn]

La commune est encore largement agricole. On ne compte pas moins de huit fermes sur son territoire (certaines sont reconverties sur d'autres activités) On y produit du maïs, du blé, du colza, de la pomme de terre, de la betterave à sucre et de l'orge. L'élevage est également présent et se traduit via l'élevage ovin, sur des pâturages proches de la forêt, au niveau du plateau de Cernay (zone méridionale) et l'élevage chevalin, dans de grands prés, en bordure de la forêt également, mais au niveau de la zone septentrionale du plateau. L'élevage volailler est aussi représenté.

Outre les activités des champs et de la ferme, la vie économique du village repose sur les activités forestières. On exploite le bois dans la vallée avant de le vendre sur le plateau.

La carrière et le moulin ne sont plus en activité. Les activités de la poste ont été transférées à la mairie.

Culture locale et patrimoine[sửa | sửa mã nguồn]

Lieux et monuments[sửa | sửa mã nguồn]



École de peinture dite "des paysagistes"[sửa | sửa mã nguồn]

Au cours de la seconde moitié du XIX, de nombreux jeunes peintres prestigieux viendront travailler en plein air dans les Vaux de Cernay suite au développement du chemin de fer (ligne Paris-Orsay en 1854 qui s’étend jusqu’à Limours en 1867), la Vallée de Chevreuse devient plus accessible Ils logeaient dans de conviviales auberges (« Chez Léopold » ou « Au Rendez-vous des Artistes ») à Auffargis ou à Cernay-la-Ville. Les peintres de l'école paysagiste de Cernay sont maintenant mieux connus. Leur chef de file était Léon Germain Pelouse (1838 - 1891 Voir ouvrage Patrick Levesque[19] ) auquel un monument, dû au sculpteur Falguière a été dédié (situé près de la digue de l'étang de Cernay). Ils seront imités par de nombreux artistes[20]. Liste (non exhaustive) des peintres liés à l'école de Cernay-la-Ville: Jacques Raymond Brascassat, (1804-1867), Henri Harpignies (1819-1916), Kitty Lange Kielland (1843-1914), Léon Germain Pelouse, (1838-1891), Albert Rigolot (1862-1932), Julian Alden Weir (1852–1919), Beaucoup viendront de l'étranger Ceramano de Belgique, Peder Kroyer du Danemark, Winslow Homer des États-Unis, Theodore Robinson des USA, Marc Aurèle Suzor-CotéMarc Aurèle Suzor-Coté du Canada

Patrimoine naturel[sửa | sửa mã nguồn]

La commune est située en bordure de la Forêt de Rambouillet. Elle est également incluse dans les limites du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Flore[sửa | sửa mã nguồn]

Cernay-la-Ville a toutes les caractéristiques des milieux naturels en zone humide [21]: cours d'eau, étangs, marécages, bocages, collines avec des cols parfois difficiles d'accès et cours d'eau bordés d'herbes folles.

Faune[sửa | sửa mã nguồn]

La commune conserve une grande variété d'espèces animales encore bien présentes et contrôlées par les associations de chasseurs et l'Office National des Forêts. Mais leur nombre est en récession : sangliers, cerfs élaphes, chevreuils et daims européens, rongeurs et rapaces, nombreuses espèces d'oiseaux, présents en grand nombre faute de grands prédateurs. Ainsi, elle reste une zone privilégiée pour la chasse depuis le Moyen Âge.

Personnalités liées à la commune[sửa | sửa mã nguồn]

  • Léon Germain Pelouse (1838-1891) fut le chef de file d'un groupe de peintres, l'école de Cernay, qui doit son nom à la ville. Le centre de loisirs de la commune porte son nom.
  • Joseph de Lelée (1895-1982), aviateur Bản mẫu:1re guerre mondiale 1914-1918 [22] pionnier sous brevet français de pilote Bản mẫu:N°. Il totalisait 16 000 heures de vol: rosette de la Légion d'Honneur, Médaille Militaire, Croix de guerre et Médaille de l'Aéronautique.
  • Armand Blanchonnet (1903-1968), coureur cycliste, double champion olympique.
  • Paul Grimault (1905-1994), réalisateur de films d'animation. il a vécu à Cernay. La place centrale du village porte son nom.


Annexes[sửa | sửa mã nguồn]

Bibliographie[sửa | sửa mã nguồn]

  • F. Lorin , Abbaye des Vaux de Cernay, tr. 1-7,Société Archéologique de Rambouillet, n° XXXVI, édition SARRAF, 1923)
  • Victor R. Belot, Coutumes et Folklores en Yvelines, tr. 60-214), Édition Guénégaud, 1977
  • D. Hervier (dir.), Cernay-la-Ville synthèse historique, tr. 17-18), Les communes du PNR Haute Vallée de Chevreuse. Images du Patrimoine
  • Thérèse Monthéard, Le Guide la Vallée de Chevreuse et de Port Royal, tr. 22, 57 et 197-199, Éditions de la Manufacture. Textes touristiques concis qui reprennent l'historique de l'Abbaye en détail avec date d'origine 1138 et l'orthographe Thibault (avec un "l" avant le "t") pour Saint Thibault
  • L'Abbaye des Vaulx de Cernay, base Archives Départementales et plaquette Abbaye 2000 Groupe Philippe Savry.

Articles connexes[sửa | sửa mã nguồn]

Liens externes[sửa | sửa mã nguồn]

  • Site de la mairie.
  • . RGP https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-78128. Đã bỏ qua tham số không rõ |en ligne le= (gợi ý |archive-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |éditeur= (gợi ý |editor=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |série= (gợi ý |series=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp).

Notes et références[sửa | sửa mã nguồn]

Notes[sửa | sửa mã nguồn]

  1. ^ https://www.parc-naturel-chevreuse.fr/. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  2. ^ http://sigessn.brgm.fr/?page=ficheMaCommune&codeCommune=78590. Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |langue= (gợi ý |language=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  3. ^ a ă â Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  4. ^ a ă PDF (PDF) https://cartoviz.institutparisregion.fr/widgets/MOS2017Widget/pdf11/78128.pdf. Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |langue= (gợi ý |language=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  5. ^ https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/11/aout/2020/cernay-la-ville/000FM.html. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  6. ^ a ă â Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1978, p. 162b.
  7. ^ a ă Lỗi chú thích: Thẻ <ref> sai; không có nội dung trong thẻ ref có tên Cassini
  8. ^ . tr. 221. ISBN 2-7084-0067-3. OCLC 9675154. Đã bỏ qua tham số không rõ |éditeur= (gợi ý |editor=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |passage= (gợi ý |pages=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |pages totales= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |nom1= (gợi ý |last1=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |année= (gợi ý |date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |langue= (gợi ý |language=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |prénom1= (gợi ý |first1=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |lieu= (gợi ý |location=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |préface= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  9. ^ https://archives.yvelines.fr/article.php?larub=19&titre=archives-en-ligne. Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |auteur= (gợi ý |author=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  10. ^ Loi Bản mẫu:N°64-707 du 10 juillet 1964 portant réorganisation de la région parisienne, JORF Bản mẫu:N°162 du 12 juillet 1964, tr. Thiếu tham số! (Bản mẫu:P.)6204–6209, fac-similé sur Légifrance.
  11. ^ https://adamy-yvelines.org/. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp).
  12. ^ Article (sửa | talk | lịch sử | liên kết | theo dõi | nhật trình).
  13. ^ (xls). 22/7/2016 http://www.yvelines.gouv.fr/content/download/10639/69743/file/Maires%20des%20Yvelines.xls. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |éditeur= (gợi ý |editor=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Kiểm tra giá trị ngày tháng trong: |date= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp).
  14. ^ http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/078/C1078128.html. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |éditeur= (gợi ý |editor=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |série= (gợi ý |series=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp).
  15. ^ http://www.rt78.fr/bureau-communautaire. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp).
  16. ^ https://www.insee.fr/fr/statistiques/2011101?geo=COM-78128. Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |auteur= (gợi ý |author=) (trợ giúp); line feed character trong |titre= tại ký tự số 16 (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  17. ^ http://www.cernaylaville.fr/clv/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=72&Itemid=198. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  18. ^ (tiếng Pháp) http://www.leparisien.fr/cernay-la-ville-78720/cernay-la-ville-la-renaissance-du-petit-moulin-des-vaux-de-cernay-14-10-2016-6208371.php. Đã bỏ qua tham số không rõ |citation= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |en ligne le= (gợi ý |archive-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |auteur= (gợi ý |author=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  19. ^ . 2004. Đã bỏ qua tham số không rõ |éditeur= (gợi ý |editor=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |auteur1= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  20. ^ (tiếng Pháp)Cernay-la-Ville : Les Peintres
  21. ^ https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/110020297. Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |langue= (gợi ý |language=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |nom= (gợi ý |last=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)
  22. ^ http://pdennez.free.fr/hommes/html/h054a.html. Đã bỏ qua tham số không rõ |consulté le= (gợi ý |access-date=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |titre= (gợi ý |title=) (trợ giúp); Đã bỏ qua tham số không rõ |site= (trợ giúp); |title= trống hay bị thiếu (trợ giúp)

Références[sửa | sửa mã nguồn]

Bản mẫu:Palette


Catégorie:Commune dans les Yvelines Catégorie:Commune du Parc naturel de la haute vallée de Chevreuse Catégorie:Aire urbaine de Paris